Budget 2017 : où va l’argent de l’État?

Budget 2017 : où va l’argent de l’État?

LE SCAN ÉCO – Le projet de loi de finances (PLF) 2017 a été présenté mercredi en conseil des ministres avant un débat au parlement cet automne. Le Figaro revient sur les principales mesures de ce dernier budget du quinquennat de François Hollande.

Dernier budget du quinquennat de François Hollande, le projet de loi de finances a été présenté mercredi 28 septembre 2016. Au menu: prélèvement à la source, baisses d’impôts et hausse des dépenses consacrées à l’emploi et la sécurité.L’Etat devrait dépenser 7,4 milliards d’euros nets de plus en 2017 qu’en 2016, en raison des mesures destinées à financer les nouvelles priorités, comme la lutte contre le terrorisme. Le Figaro fait le point sur le PLF 2017:

Un budget à peine présenté et déjà contesté. Le ministre de l’Économie et des Finances a balayé toutes les critiques lors de la présentation de son PLF 2017. Pour la première fois depuis dix ans, le déficit public devrait repasser l’an prochain sous la barre des 3 % du produit intérieur brut (PIB), Bercy prévoyant même un reflux à 2,7 %, après 3,3 % cette année. Cependant, le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) a dit douter et parle d’un objectif «improbable». L’opposition, quant à elle, fustige le PLF: Christian Paul, le chef de file des frondeurs a jugé le projet gouvernemental «dangereux», le FN dénonce un «assemblage de mesurettes sans vision».

»» lire aussi: La baisse du déficit en 2017 jugée «improbable»

»» lire aussi: 2017: les critiques pleuvent sur un budget insincère

»» lire aussi: Les 5 chiffres clés du budget 2017, dernier du quinquennat Hollande

Les ministères choyés … et ceux qui doivent se serrer la ceinture. La hausse des dépenses prévue dans le cadre du projet de budget 2017 profitera principalement à l’enseignement et la recherche, dont l’enveloppe grimpera de 2,1 milliards d’euros, et à l’emploi, qui verra son budget augmenter de 1,8 milliard. Le budget de la culture est lui aussi chouchouté pour la fin du quinquennat. La sécurité, la justice et la défense, en première ligne depuis les attentats, gagneront quant à elles 440 millions, 290 millions et 600 millions. Parmi les perdants: Le ministère de l’Economie et des Finances, la gestion des Finances publiques, le budget alloué aux Anciens combattants.

»» lire aussi: la priorité donnée à l’éducation, la sécurité et l’emploi

»» lire aussi: Budget de l’Éducation nationale: Vallaud-Belkacem promet une rentrée 2017 «merveilleuse»

Les fonctionnaires chouchoutés par le gouvernement. Le projet de loi de finances prévoit la création nette de 13.847 emplois de fonctionnaires d’État. Dans le détail, 11.712 postes seront créés dans l’Éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche, 2100 à la Justice et 1746 à l’Intérieur.

»» lire aussi: Budget 2017: plus de dépenses et de fonctionnaires pour la dernière année du quinquennat

François Hollande ne désespère pas de baisser les impôts. Décidé à faire oublier le «ras-le-bol fiscal» du début du quinquennat, le gouvernement a annoncé une baisse d’un milliard d’euros de l’impôt sur le revenu devant toucher cinq millions de foyers, mais aussi une extension à tous les ménages du crédit d’impôt pour les services à la personne. Les artisans bénéficieront quant à eux d’environ 100 millions d’allègements de charges.

Le prélèvement à la source entrera en vigueur en 2018. Mesure-phare de ce projet de budget 2017, la réforme de la retenue à la source entrera en vigueur au 1er janvier 2018. Ce qui obligera les entreprises à se préparer dès 2017, en adaptant par exemple leurs logiciels de paye.

»» lire aussi: Retenue à la source: une bonne affaire pour la trésorerie de l’État

• Les CCI s’insurgent. Le PLF 2017 prévoit une baisse de 60 millions d’euros de la taxe affectée aux CCI, soit une baisse de 6,7% par rapport à cette année.

Les dépenses qui passent inaperçues.Les sept milliards d’euros de la facture nucléaire se perdent dans les limbes compables. L’État s’est engagé à contribuer massivement aux augmentations de capital programmées au premier semestre 2017 chez EDF et Areva.

Les petites mesures cachées du Budget. Le projet de Budget 2017 comporte son lot de mesures que le gouvernement se garde bien d’afficher. Hausse de la redevance de 2 euros, création d’un crédit d’impôt aux restaurateurs du patrimoine, augmentation du crédit d’impôt pour des investissements en Corse … Sur les 233 du PLF, quelques mesures s’y cachent.

»» lire aussi: Ces petites mesures cachées au fond du Budget 2017…      http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/explicateur/2016/10/01/29004-20161001ARTFIG00013-budget-2017-o-va-l-argent-de-l-etat.php?utm_medium=Social&xtor=AL-155-[twitter]&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1475376654

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s