Éric Zemmour, une publicité nauséeuse de la perfide Albion Michel

Éric Zemmour, une publicité nauséeuse de la perfide Albion Michel

EDITO – Il faut avoir du courage, pour conserver dans son catalogue Éric Zemmour, quand on est éditeur. Du courage, ou sentir peser le poids du best-seller dans ses finances. 

C’est Libération qui tire, à raison et à boulets rouges, sur la dernière publicité effectuée par Albin Michel pour son petit Éric. « L’ennemi public n° 1… est n° 1 des ventes », une publicité pointée par Guy Birenbaum qui y voit poliment « la mégalomanie ». Libération s’amuserait plutôt de ce que la citation qui leur est attribuée est en fait une tribune, que le média avait publié. 

 

Patron de la maison d’éditions Les Arènes, Laurent Beccaria s’est d’ailleurs empressé de corriger le tir : publicitéi honteusement mensongère ?

Quand on entend en effet Zemmour assurer : « Les soldats du djihad sont considérés par tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, comme des bons musulmans », on en finit par se demander si la promotion faite par Albin Michel ne déborde pas…

Évidemment, c’est en tout petit que l’on peut lire « Sources GFK/ livres hebdo du 5 au 18/09/16. Ventes essais. » Des précisions salutaires. Mais Cécile Duflot elle-même n’en revient pas :

 

RTL n’a jamais manqué de défendre son chroniqueur, d’autant plus que ce dernier n’a pour le moment pas été condamné pour les propos tenus à l’antenne. Et selon la radio, les idées véhiculées intéressent les auditeurs. Même si les débordements ne manquent pas. En réalité, Zemmour, c’est un peu le drame de RTL, comme les best-sellers pour les libraires. On finit par aimer ce que l’on vend et non plus à vendre ce que l’on aime.

 

À relire Éric Zemmour : nouvelle condamnation pour provocation à la haine

 

 

D’ailleurs, après la fameuse surprise que l’éditeur a réservé à son auteur, on ne comprend toujours pas comment ce dernier ne s’est pas retourné contre Albin Michel ! Dans l’émission C à vous, sur France 5, Éric Zemmour était invité début septembre. En direct, il a pu constater que c’est une édition tronquée que la maison avait commercialisée.

Pierre Lescure et Patrick Cohen firent ainsi remarquer au chroniqueur de RTL que son papier – oui, le livre en question est un recyclage de chroniques – où il incitait à bombarder Molenbeek ne figurait pas parmi les textes retenus… Celle-là et d’autres, d’ailleurs. Hilarant, si ce n’était pas si pathétique : absurde alors ?

L’éditeur s’était peu après défendu et excusé, platement, jurant que c’était la faute du livre, qui avec ses 500 pages, était trop gros. Et que, oui, il arrive de perdre – on ne sait trop comment – certaines pages d’un fichier texte. Les chroniques manquantes se retrouvent désormais sur le site web de la maison – de quoi confirmer qu’il n’y avait pas de censure. Il faudra tout de même demander à l’éditeur comment il se positionne par rapport aux propos de son auteur, et pas simplement face aux fichiers égarés.

Ah, pardon, oui : la liberté de publier, bien entendu. Et la liberté d’expression, évidemment. Ce qui inclut désormais même la liberté de faire imprimer des publicités immondes…

Mais que la maison se méfie : la concurrence est difficile. Ici, un extrait du journal biterrois, annonçant la venue du chroniqueur…https://www.actualitte.com/article/edito/eric-zemmour-une-publicite-nauseeuse-de-la-perfide-albion-michel/67267

Un commentaire sur « Éric Zemmour, une publicité nauséeuse de la perfide Albion Michel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s