La folle semaine du (presque) candidat François Hollande

VIVEMENT 2017 QUE FH DÉGAGE.

HOLLANDE La folle semaine du (presque) candidat François Hollande

De Calais à Dammartin-en-Goële, François Hollande sera partout.

La semaine sera d’une « densité absolue », promet un conseiller dans la presse. A partir du lundi 26 septembre, François Hollande sera partout. Au total, il prononcera « une dizaine de discours », annonce aussi son entourage. Demandez le programme !

Lundi, le chef de l’Etat se rendra à Calais, pour poser la première pierre du chantier Calais port 2015. Des rencontres sont aussi prévues avec des élus locaux, des acteurs économiques, des bénévoles associatifs qui œuvrent aux côtés des migrant dont le camp doit être démantelé,indique « La Voix du Nord ».

L’occasion sans doute pour François Hollande de rappeler « la politique de la France » détaillée hier lors d’une visite dans un Centre d’accueil et d’orientation à Tours : « la France c’est l’humanité, la dignité et la responsabilité », a-t-il alors affirmé, tandis que la droite crie à la multiplication de « mini Calais« . La journée s’achèvera avec une remise de légions d’honneur.

Social, terrorisme, industrie…

Pour mardi, 350e anniversaire de l’Académie des sciences, ce sont « la recherche et de la construction de l’idée que nous nous faisons de la France » qui sont inscrites au programme présidentiel, explique un conseiller au « Figaro ». Mercredi, François Hollande présidera la cérémonie de réintégration dans les grades de réserve des mineurs grévistes de 1948 avant de dîner avec la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker.

Jeudi, direction Dammartin-en-Goële pour inaugurer l’imprimerie détruite lors de l’assaut contre Saïd et Chérif Kouachi, le 9 janvier 2015. Un nouveau discours sur le terrorisme sera prononcé. L’après-midi, il prononcera un discours sur la jeunesse et l’enseignement supérieur lors de la rentrée universitaire de Jussieu, à Paris.

Enfin, vendredi, François Hollande sera au Mondial de l’automobile, parce que « cette industrie, la plus mal en point quand il est arrivé aux affaires, est un bel exemple du redressement productif », assure l’Elysée au « Journal du dimanche ». La journée sera également sociale, avec une visite à Clermont-Ferrand du congrès de l’Union nationale des centres d’action sociale. Quant au dimanche présidentiel, il sera culturel et historique, avec un discours sur la République et le combat en faveur d’Alfred Dreyfuss à l’occasion de la réouverture de la maison d’Emile Zola dans les Yvelines.

Le dossier de la fermeture annoncée du site Alstom de Belfort, que François Hollande souhaite à tout prix éviter, devrait également rythmer la semaine : lundi, le PDG du groupe doit s’exprimer sur la stratégie du groupe. Vendredi, Le secrétaire d’État à l’industrie recevra les syndicats.

Une semaine pour prendre de la hauteur donc, et la jouer rassembleur alors que la droite est en campagne pour sa primaire et que la gauche commence à s’activer. « Il veut répondre aux discours déclinistes, populistes, éliminer les mauvaises pensées », explique un conseiller au « Figaro ».http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20160925.OBS8703/la-folle-semaine-du-presque-candidat-francois-hollande.html?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1474863539

Un commentaire sur « La folle semaine du (presque) candidat François Hollande »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s