Présidentielle américaine 2016 : pourquoi les Américains doutent d’Hillary Clinton

Présidentielle américaine 2016 : pourquoi les Américains doutent d’Hillary Clinton

REPLAY – INVITÉ RTL – Jean-Éric Branaa, conférencier spécialiste des États-Unis, revient sur l’épisode de la pneumonie de la candidate démocrate.

Après quatre jours de repos forcé à cause d’une pneumonie, Hillary Clinton effectue jeudi 15 septembre son grand retour dans la campagne présidentielle américaine. À treize jours du premier débat présidentiel, et moins de deux mois du scrutin, la candidate démocrate est « extrêmement fragilisée », selon Jean-Éric Branaa, maître de conférence à la Sorbonne et spécialiste des États-Unis.

Attention toutefois, la pneumonie n’est pas en cause mais plutôt le manque de confiance que lui accorde la population, explique au micro de RTL l’auteur de Hillary, une présidente des États-Unis ? (éd. Eyrolles). « Ce n’est pas l’état de santé qui pose problème, parce qu’on peut tous tomber malade et tout le monde peut comprendre cela. Le problème, c’est que lorsqu’elle a appris qu’elle avait une pneumonie, elle n’a pas signalé cela à la presse. Quand on a vu cette vidéo virale, dans laquelle elle s’évanouit, elle a répondu ‘J’ai un coup de chaud’ au lieu de dire simplement que c’était une pneumonie. Quand on apprend le lendemain que c’est peut-être plus grave, ça crée un malaise et on se demande quel est le rapport à la vérité d’Hillary Clinton ». Or, cette problématique n’est pas nouvelle pour Hillary Clinton. « Depuis le début de cette campagne, on a beaucoup parlé de l’affaire des emails et on en parle en disant qu’Hillary Clinton s’arrange peut-être avec la vérité », insiste Jean-Éric Branaa.

Cela influe directement sur les sondages, dans lesquels Donald Trump et Hillary Clinton font jeu égal, comme le montre le site RealClear Politics. « Donald Trump a la dynamique pour lui, alors que pour elle sa dynamique vient de s’arrêter« , estime Jean-Éric Branaa qui observe désormais un affolement dans le camp de l’ancienne Première dame. « C’est panique à bord, au regard de ses chefs de communication qui tweetent en donnant des contre-exemples sur ce que serait Donald Trump. Mais on peut dire ce que l’on veut sur lui, rien ne prend depuis le début de la campagne », poursuit-il.  http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-pourquoi-les-americains-doutent-d-hillary-clinton-7784856575

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s