Tsipras et Hollande : plutôt les islamistes que les « populistes »

Tsipras et Hollande : plutôt les islamistes que les « populistes »

© Aris Messinis, AFP | Les représentants des pays du sud de l’UE, dont François Hollande et Alexis Tsipras (respectivement 3e et 4e en partant de la gauche), à Athènes le 9 septembre. http://www.france24.com/fr/20160909-union-europeenne-sud-athenes-strategie-commune-hollande-tsipras-renzi-shauble

Après le Brexit que Tereza May tarde à mettre en oeuvre, et en prévision de la réunion de ce samedi 10 septembre à Athènes des dirigeants  socialistes du sud de l’UE, dont le Français François Hollande et l’Italien Matteo Renzi, le président grec Alexis Tsipras, les journalistes Alain Duhamel et Gérard Leclerc se sont inquiétés de la montée de ce qu’ils nomment le populisme d’extrême droite en Europe qu’ils attribuent à la faiblesse de l’Union européenne.

Pour Alexis Tsipras, il y a en Europe « un déficit social qui permet à des personnalités marginales, à des racistes, de devenir des faiseurs de beau temps« . Et d’ajouter qu’on « ne peut pas admettre une telle ambiance d’intolérance, contraire aux principes fondateurs de l’Union« . L’Europe « est comme un somnambule qui marche vers la falaise« , a-t-il solennellement déclaré.

Le but annoncé de cette réunion est de dégager une plate-forme commune pour desserrer le carcan budgétaire européen et soulager la pression migratoire sur la zone, en vue du sommet de Bratislava la semaine prochaine. La question sécuritaire de la lutte conjointe contre le terrorisme vient en dernier.

Ce mini-sommet grec coïncidait avec un Eurogroupe à Bratislava, à ne pas confondre avec la réunion du 16 septembre avec le groupe de Visegrad. La Grèce a été rappelée à l’ordre pour avoir pris du retard dans la mise en œuvre des réformes demandées par ses créanciers en échange du troisième plan d’aide financière au pays. Le président de l’Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem, a ainsi enjoint Athènes à « ranger le matériel de camping [car] l’été est terminé ».

À Bratislava, les conservateurs allemands ont affiché leur agacement face à cette réunion d’Athènes. Le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, a ainsi taclé : « quand ce sont des dirigeants de partis socialistes qui se rencontrent, la plupart du temps, il n’en sort pas quelque chose de terriblement intelligent ». Son compatriote Manfred Weber, président du groupe PPE (auquel appartiennent les députés Les Républicains) au Parlement européen, a déploré « les petits jeux dont [Alexis Tsipras] a le secret ».

On se doute que le souci du bien commun européen est peccadille pour Tsipras qui voit surtout dans cette réunion une bonne occasion de faire pression sur ses amis socialistes pour obtenir une certaine indulgence pour le  retard dans la mise en œuvre des réformes demandées par ses créanciers en échange du troisième plan d’aide financière au pays et surtout pour recevoir des sommes officiellement destinées à alléger le poids financier de l’accueil des migrants. Il possède un argument de poids depuis que la Commission européenne a autorisé l’Allemagne à renvoyer des migrants en Grèce. Pour faire bonne mesure, il demandera au forum de Rhodes ( sept pays du sud-est de l’Europe et sept pays arabes .)  un soutien financier conséquent des pays qui supportent le fardeau de cette crise migratoire sans précédent, notamment la Turquie, la Jordanie et le Liban. Le compte-rendu d’Atlasinfo ne donne pas le détail des pays récipiendaires et des sommes allouées à chaque pays. Logiquement, la Grèce et l’Italie devraient en faire partie .

Accessoirement, M. Kotsias préconisera une meilleure coordination sécuritaire entre les pays de la région en intensifiant les échanges d’informations pour lutter efficacement contre le terrorisme, appelant à la promotion du dialogue entre les religions et les civilisations. Belle préconisation, attendons la suite…

Alexis Tsipras, la montée en puissance des populismes d’extrême droite

A l’initiative de la réunion d’Athènes, Alexis Tsipras a clairement énoncé sa position « Tout le monde sait que l’Europe est à un tournant critique. La stagnation économique, les problèmes de cohésion sociale, l’euroscepticisme, l’isolationnisme ainsi que la montée en puissance des populismes d’extrême droite sont autant de questions que nous ne pouvons plus ignorer dans un contexte de débat sur l’évolution de l’intégration européenne« . Il a également ajouté dans un entretien au quotidien  Le Monde. « La discussion sur l’avenir de l’Europe ne peut pas être confisquée par le groupe de Visegrad«  (Hongrie, Pologne, Slovaquie et République tchèque), qui a fait bloc en vue, le 16 septembre, du rendez-vous de Bratislava, la capitale de la Slovaquie qui assure la présidence tournante de l’Union européenne.

On comprend mieux le but de cette réunion et les propos favorables à l’immigration de masse tenus par Tsipras quand on apprend que ce sommet euro-méditerranéen s’inscrit  dans une offensive diplomatique grecque généralisée qui se poursuivra le samedi à Athènes par la réunion de tous les ministres des Affaires européennes du Parti socialiste européen et à Rhodes par un forum organisé par le chef de la diplomatie Nikos Kotzias entre  Or, d’après le Visegradpost, ce forum serait un outil d’influence russe.

Alain Duhamel, parfum des années 30 et remugle

Pour Alain Duhamel, nous sommes revenus au climat des années 30. Il parle même de parfum des années 30 et de remugle à propos de la victoire de l’extrême droite AFD sur .Angela Merkel dans son propre fief du Mecklembourg -Décidément entre nauséabondremugleparfum des années 30 (caca d’oie, vert de gris ?) les islamophiles ont l’odorat délicat. Un populisme xénophobe réussit une percée spectaculaire en Allemagne. Pour la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, un mouvement d’extrême droite, car sur tout le Vieux Continent le populisme xénophobe n’est que le nouveau masque de l’extrême droite, surgit et s’implante….Le jihadisme joue le rôle de l’URSS stalinienne des années 30 : il est le vecteur même du populisme, son accélérateur. Le populisme profite du jihadisme et le jihadisme parie sur le populisme…On ne doute pas que le jihadisme continuera de frapper. Mais comme dans les années 30, les gouvernements démocratiques se battent en ordre dispersé, incapables de s’unir pour résister. Devant la marée populiste, l’Union européenne ne parvient ni à se mobiliser ni à se défendre. Tétanisée, pétrifiée, impuissante.

Gérard Leclerc, l’Union européenne parait dériver sans boussole

Dans le Huffington Post, Gérard Leclerc ancien rédacteur en chef politique de France 2 et France 3 et ancien président de LCP, fait des constats et tire des conclusions sensiblement identiques à ceux d’Alain Duhamel L’union européenne paraît dériver sans boussole, sans moteur (notamment franco-allemand) et sans le carburant qui est le minimum d’enthousiasme des peuples pour un avenir commun. C’est l’Europe du chacun pour soit qui triomphe, et remet en cause, jusqu’au risque de délitement, les principes et les valeurs qui sont le socle de sa construction.

...Dans toutes ces crises, qui sont celles de l’ouverture contre la fermeture, l’Europe paraît tétanisée, incapable de répondre aux tentations du repli nationaliste et du populisme. Il lui manque un projet fédérateur tourné vers l’avenir, un mode de fonctionnement plus efficace et démocratique…aujourd’hui c’est la pérennité même du rêve européen qui est en jeu.

Alice Braitberg   http://ripostelaique.com/tsipras-et-hollande-plutot-les-islamistes-que-les-populistes.html

 

Un commentaire sur « Tsipras et Hollande : plutôt les islamistes que les « populistes » »

  1. Les socialistes ne sont bons qu’à préparer la guerre. A chaque fois qu’ils sont au pouvoir, la guerre est imminente. préparons nous à une sortie de l’Europe et à une guerre civile avec tous ces incapables. ces crétins n’ont fait qu’augmenter l’insécurité dans tous les pays Européens et à dresser les peuples les uns contre les autres. Virons tous ces élites une bonne fois pour toute .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s