Un discours pour relancer la candidature Hollande

LES BLA BLA DE MENTEUR 1 NE NOUS INTÉRESSENT PAS NOUS LE BOYCOTTONS IL NE DIT QUE DES MENSONGES !! il n est pas entre 11 et 12% depuis des lustres … dites  la vérité , il était a 15% en novembre 2013 depuis il ne fait que chuter !!

Un discours pour relancer la candidature Hollande

Jeudi, François Hollande parlera démocratie et terrorisme lors d’un colloque, à Paris. Au plus bas dans les sondages, le Président va profiter de ses prochains discours pour esquisser la suite. 

Entre 11 et 12% d’intentions de vote à sept mois de l’élection présidentielle, selon un sondage TNS Sofres-One Point pour Le Figaro paru mardi. Un score jamais atteint par un Président sortant. En juin 2011, Nicolas Sarkozy atteignait son minimum à 19% – dans une hypothèse avec Borloo, Bayrou et Hulot candidats. Pour Jacques Chirac, ce fut en avril 2002 avec 18,5%.

Pour autant, François Hollande ne veut pas renoncer et confirme en privé qu’il dira en décembre s’il se représente. D’ici là, il entend poser les bases d’une éventuelle future candidature, que beaucoup considèrent déjà comme acquise. D’autres, au contraire, misent – comme Macron ou Montebourg – misent sur une stratégie d’empêchement du chef de l’Etat. Pour se projeter, ce dernier mise sur des grands discours, comme celui au théâtre du Rond-Point en mai dernier, où il avait dressé un premier bilan de son quinquennat. « Ce qu’il fait de mieux », selon son entourage.

Prochaine étape jeudi avec une prise de parole à l’occasion du colloque « la Démocratie face au terrorisme » organisé par la Fondation Jean Jaurès, le think tank Terra Nova et la Fondation européenne d’études progressistes, qui se tient salle Wagram à Paris.

« Il va donner sa définition de la laïcité »

Lors de ce discours, François Hollande entend affirmer que « la première exigence, c’est la sécurité ». Mais, veut-il souligner, cette exigence doit s’inscrire dans la démocratie, l’État de droit et les valeurs républicaines : liberté, égalité, fraternité, et aussi laïcité. » Troisième temps du discours : « La démocratie, l’État de droit et nos valeurs ne sont pas garantis pour toujours. Il faut faire rempart contre ceux qui promettent l’état d’exception [comprenez : la droite] ou l’état d’exclusion [le FN], et contre tous les populismes. » Hollande a prévu un dégagement sur « la dimension culturelle de la démocratie ».

«L’enjeu essentiel, c’est : quel est l’avenir de la démocratie en France et en Europe»

François Hollande devrait cette fois « passer à une phase plus prospective », à savoir commencer à définir ce que pourrait être « l’enjeu des prochaines années ». Et pour lui, « l’enjeu essentiel, c’est : quel est l’avenir de la démocratie en France et en Europe », à l’heure du terrorisme, du Brexit, de la crise migratoire, explique son entourage à l’AFP.

« L’identité, c’est ce que nous avons fait dans le passé, qui nous a constitués, mais l’idée, le projet, ce qui nous anime, qui nous fait avancer, ça c’est l’essentiel », a déclaré le Président dans les jardins de la résidence de l’ambassadeur de France, lors d’un déplacement au Vietnam. Selon un parlementaire proche du chef de l’Etat, il va aller « plus loin que d’habitude » sur l’islam et la laïcité, « il va donner sa définition de la laïcité ».

Lire aussi : Les petites phrases qu’Hollande a glissées dans les livres sur son quinquennat

D’autres discours prévus

Mardi matin sur RTL, Manuel Valls a dit souhaiter que François Hollande « indique le cap » pour 2017 « dès jeudi », sans pour autant avancer l’annonce de sa décision sur sa candidature à l’élection présidentielle. « Aujourd’hui, l’essentiel ce n’est pas seulement de rassembler une famille politique, c’est de rassembler les Français. C’est pour ça que je pense que le président sortant est le plus à même de faire cela. Ça sera à lui de le dire. Ça sera à lui de dire pourquoi il faut un nouveau quinquennat », a poursuivi le Premier ministre.

Avant lui, le chef de file des députés PS, Bruno le Roux, qui avait invité la semaine dernière François Hollande à émettre un « signal de candidature », attend désormais un « signal de volonté », avec « les grandes lignes de son action et quelle peut être la suite pour les Français », a-t-il expliqué à l’AFP mardi.

Lire aussi : Dray appelle Hollande à « renverser la table » et « se mettre en colère »

Des discours, il y en aura d’autres. François Hollande reparlera de démocratie le 6 octobre, lors d’un colloque à l’Assemblée nationale. Puis, le 26 octobre, il profitera du centenaire de la naissance de Mitterrand pour prononcer une harangue sous la pyramide du Louvre. Pour distiller un programme?

Anne-Charlotte Dusseaulx – leJDD.fr                      http://www.lejdd.fr/Politique/En-difficulte-Hollande-compte-sur-les-discours-pour-se-relancer-807802#xtor=CS1-4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s