Rennes. Quinze mineurs étrangers interpellés à République

Rennes. Quinze mineurs étrangers interpellés à République

Vaste opération de police, mercredi 7 septembre, en fin de journée, sous les arcades de République, à Rennes. Une quinzaine de mineurs isolés, ou prétendant l’être, ont été interpellés et conduits au commissariat.
19 h 30, mercredi 7septembre, place de la République, dans le centre de Rennes. L’ambiance est encore estivale et le soleil toujours généreux. Certains Rennais attendent leur bus. D’autres traversent la place pour rentrer chez eux ou sortir.

Secteur bouclé

Sous les arcades, une quinzaine de jeunes occupent le terrain. Soudain, des policiers, en vélo, de la brigade spécialisée de terrain investissent les arcades et en bloquent les accès. Au même moment des hommes de la brigade anticriminalité et de la section d’intervention surgissent de leurs véhicules et, eux aussi, coupent toute voie de fuite à leurs « cibles ». Le secteur est bouclé.

Un groupe de touristes, guide audio aux oreilles, regardent, surpris, la scène qui se déroule devant eux. Ce n’était sans doute pas à ce qu’ils s’attendaient à voir !

Tension

Très vite, une quinzaine de personnes, mineurs étrangers isolés, ou pseudo-mineurs, sont regroupées sous étroite surveillance. Le rapport de force n’est clairement pas en leur faveur, mais certains affichent toujours un air de défi.

Sur réquisition du procureur

« Nous avons agi sur réquisition du procureur de la République dans une opération de lutte contre la délinquance, contre le trafic de stupéfiants, les vols, le recel, explique un officier. Le périmètre d’action ne concerne pas que la place de la République, mais l’ensemble de l’hyper centre-ville. »

Reste que les fonctionnaires ont concentré leur action sur la place de la République en général et les arcades en particulier, squattées, depuis des mois déjà, par des bandes de jeunes souvent originaires de villes situées à la frontière maroco-algérienne.

« Ils s’inventent des noms »

19 h 45. Après une palpation de sécurité pour vérifier qu’ils ne sont pas armés ou ne transportent pas sur eux des substances prohibées, les policiers commencent leur travail de vérification des identités. « Ils n’ont pas de papiers sur eux, commente un policier. Ou ils s’inventent des noms pour brouiller les pistes. » Quelques jeunes commencent à s’énerver en feignant de ne pas comprendre pourquoi ils sont contrôlés. Le ton monte.

« Dans certains cas, on s’aperçoit qu’une même personne est connue sous des identités différentes ou qu’il avait déclaré, il y a déjà quelques années, n’avoir que 16 ans ou 17 ans », poursuit un policier.

Si les mineurs isolés relèvent en principe de la compétence du conseil départemental, les majeurs peuvent être confiés à la police aux frontières qui peut décider des mesures à prendre. Dont le placement en centre de rétention pour ceux qui n’auraient pas de titre de séjour.

Une opération saluée par Hubert Chardonnet, maire adjoint à la sécurité : « Je salue l’action de la police. Nous devons renforcer les opérations de ce type. »  http://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-quinze-mineurs-etrangers-interpelles-republique-4458938?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1473281252

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s