Affaire Bygmalion: le parquet demande le renvoi de tous les mis en examen, dont Nicolas Sarkozy

INTRODUCTION DE CLAUDE BESNIER…………

Il faut partager, on ne peut plus supporter cette justice politisée, les adhérents qui ont remboursé les frais de campagne doivent réagir demander une réunion d’assemblée générale extraordinaire pour agir contre les requérants et demander l’arrêt des poursuites contre Nicolas Sarkozy et les autres.

L’affaire ne présente aucun obstacle à l’élection de Nicolas Sarkozy

Le parquet a demandé le renvoi en correctionnelle des 14 mis en examen dans l’affaire Bygmalion, dont l’ancien président Nicolas Sarkozy, pour le délit de financement illégal de sa campagne présidentielle en 2012, ont indiqué des sources proches de l’enquête à l’AFP.

Ce dont doute un autre défenseur frappé par l’aspect lapidaire de ce document de l’affaire Pygmalion ne présente aucun obstacle à la candidature de Nicolas Sarkozy 142 pages laissant peu de place aux éléments à décharge.

Il fallait s’y attendre à ce que ces magistrats politique viennent remettre une couche sur ce qui a déjà été jugé L’avocat de Nicolas Sarkozy a dénoncé une « nouvelle manœuvre politique grossière » dans l’affaire Bygmalion

Les parties ont maintenant un mois pour «critiquer» les réquisitions du parquet de Paris. D’ici un mois les juges d’instruction devront donner leur ordonnance de renvoi en procès pour tout ou partie des personnes impliquées ou y renoncer. Vu la célérité des juges, toujours les mêmes, Tournaire, Van Ruymbeke et Leloire à mener l’enquête on peut se poser des questions.

Messieurs Juppé, Fillon, Raffarin doivent se frotter les mains ils ont déposé la plainte en constituant partie civile l’association ANTICOR validée par Madame Taubira . Dans cette affaire on pourrait citer un 4e juge, le juge Halphen qui a été révoqué pour faute grave validant des faux documents dans l’affaire CLEARSTREAM et à cette malversation il faut ajouter aussi le juge Van Ruymbeke qui avait aussi donné crédit à un faux listing et qui avait reçu un blâme.

Quelle affaire !, pourquoi cet acharnement ! alors que le véritable délit n’est même pas établi s’agissant de l’argent du parti, remboursé par tous les adhérents ils se sont tous unis pour Nicolas Sarkozy pour rembourser les frais de campagne, alors que Nicolas Sarkozy a lui-même remboursé son amende.

Nous sommes réellement devant comportement de lamentable des magistrats qui devraient être démis de leurs fonctions sur-le-champ.

Je demande à tous les adhérents des républicains de tenir le choc, de boycotter les judas que nous avons dans notre parti qui ont monté cette affaire, qui va croire que Nicolas Sarkozy était responsable de ses comptes de campagne?, il n’était plus président, il ne pouvait à la fois avoir l’œil sur une comptabilité et en même temps organiser ses meetings, indiscutablement il a été trahi avec ce montage lamentable de détournement de fonds qui en réalité n’existe pas ou si il existe, il existe que contre Pygmalion lui-même, J’insiste et rappelle que les frais de campagne ont été payées non par l’État mais par les adhérents qui ont soutenu Nicolas Sarkozy et qui ont pu mettre 10 millions d’euros sur la table, il faut que tous ceux qui comme moi ont participé à ce remboursement lève la voix et partage comme moi cette dénonciation d’abus.         Claude Besnier .

LE FIGARO …………………….Le parquet a demandé le renvoi en correctionnelle des 14 mis en examen dansl’affaire Bygmalion, dont l’ancien président Nicolas Sarkozy, pour le délit de financement illégal de sa campagne présidentielle en 2012, ont indiqué des sources proches de l’enquête à l’AFP.

Après les réquisitions du parquet, il appartient aux juges d’instruction de décider s’ils renvoient ou non les mis en examen, ou s’ils prononcent un non-lieu. Ils disposent en théorie d’un délai d’un mois. L’ordonnance des juges pourrait donc tomber juste avant la primaire de la droite, prévue les 20 et 27 novembre prochains, et à laquelle l’ex-chef de l’Etat est candidat.

L’avocat de Nicolas Sarkozy a dénoncé une « nouvelle manoeuvre politique grossière » dans l’affaire Bygmalion.    Fausses factures présumées

L’enquête portait à l’origine sur des fausses factures présumées émises pour un montant de 18 millions d’euros par la société Bygmalion pour couvrir des dépassements du budget de la campagne 2012. Elle a été élargie en octobre à d’autres dépenses de l’ex-UMP, désormais rebaptisé Les Républicains, d’un montant de 13,5 millions d’euros.

Le chef de financement illégal de campagne électorale est passible d’une peine de 3750 euros d’amende et d’un an de prison.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/05/97001-20160905FILWWW00058-affaire-bygmalion-le-parquet-demande-le-renvoi-de-tous-les-mis-en-examen-dont-nicolas-sarkozy.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s