Primaire à droite : Alain Juppé veut «un débat» pas un pugilat

Alors lui avec ses mensonges,  et son identité heureuse , son lourd passé , son casier judiciaire , et ses doubles condamnations  pour magouilles ,  un des pires ministres de la république , ce mec me fiche la nausée,  pauvre vieux ! vivement qu il se prenne une raclée aux primaires que je ne ne vois plus sa tête     il m insupporte !!

mais pour une fois il a raison de  dire qu il faut que ces attaques ignobles de félon cessent!!

Primaire à droite : Alain Juppé veut «un débat» pas un pugilat

VIDÉO – Au Campus des Républicains à La Baule, le maire de Bordeaux a plaidé pour un code de bonne conduite entre les candidats.

De notre envoyé spécial à La Baule

Au dessus de ses concurrents dans les sondages et au-dessus des polémiques. Au campus des Jeunes Républicains à La Baule samedi, Alain Juppé s’est présenté dans un costume qui «paraît-il», lui sied: celui du «bonze de Bordeaux».

«Il faut tout faire pour que cette primaire soit l’occasion d’un vrai débat et pas d’un mauvais pugilat», a-t-il expliqué samedi après-midi en prenant la parole devant plusieurs centaines de personnes. Le candidat à la primaire à droite a ainsi pris le temps de saluer ses quelques concurrents qui assistaient au discours: Nadine Morano et Jacques Myard. Mais ce n’est vraisemblablement pas à eux qu’il pensait en parlant de pugilat. Le maire de Bordeaux a plutôt en tête les échanges entre François Fillon et Nicolas Sarkozy depuis huit jours. Mais ces derniers ne l’auront pas entendu: le député de Paris est reparti dès la fin du déjeuner et l’ancien président n’arrivera que dimanche à La Baule.

» À la Baule, Fillon poursuit ses attaques contre Sarkozy

Pour éviter tout dérapage à l’avenir, Juppé a donc défendu un code de bonne conduite en trois points. «Pas d’attaque personnelle», a-t-il exhorté en ajoutant: «je crois ne pas en avoir proféré depuis longtemps», suscitant les rires de l’assistance. «Un scrutin transparent et incontestable», a-t-il ensuite demandé en soulignant qu’il faisait «confiance à Laurent Wauquiez», le président délégué de LR qui assure l’intérim. Il a promis enfin «un engagement clair de soutien» derrière celui qui sera désigné candidat à la présidentielle à l’issue de la primaire. «Je vais continuer à faire preuve de calme, de sang-froid et de sérénité», a-t-il encore assuré.

Quelques minutes plus tôt, il avait déjà voulu montrer l’exemple. Dans les contre-allées du campus fermées à la foule, il avait accompagné François Fillon après son discours du matin. Et il avait laissé l’ancien premier ministre sarthois gagner seul la foule, ensuite. Fair-play, les Jeunes juppéistes en haie d’honneur pour leur champion, avait poliment applaudi le député de Paris avant de revenir à des «Juppé président» criés à tue-tête. Pendant le déjeuner, chaque équipe s’était réunie sous sa tente, mais une fois le plateau repas avalé, Alain Juppé est allé saluer Pénélope Fillon, l’épouse du député de Paris.

Le «code de bonne conduite» promu par le maire de Bordeaux n’interdit pas, en revanche, de débattre et de «confronter nos idées, nos projets», a-t-il dit. Et Alain Juppé n’a pas hésité à le faire en l’absence de la plupart de ses concurrents. «Nous proposons tous une baisse d’impôts», «une simplification drastique des textes de loi et des règles», des «baisses des dépenses publiques», a-t-il souligné. Mais les différences sont également sensibles: dans son discours il a évoqué l’abrogation des lois anti-cumul des mandats, défendue par Nicolas Sarkozy et à laquelle il s’oppose. Il a développé à nouveau sa conception de la laïcité, «séparation du religieux et de la République», qui n’est vraiment pas celle de la plupart de ses adversaires. Il s’est même moqué des chiffrages de ses concurrents. «Les promesses de baisse d’impôts, ça y va. 30, 40, 50 milliards… C’est presque Noël. Mais comment on finance?», a-t-il lancé sans jamais citer explicitement les autres prétendants à l’investiture présidentielle.  http://www.lefigaro.fr/politique/2016/09/03/01002-20160903ARTFIG00086-primaire-a-droite-alain-juppe-veut-un-debat-pas-un-pugilat.php?utm_medium=Social&xtor=AL-155-[twitter]&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter&utm_term=Autofeed#link_time=1472952366

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s