Visé par une plainte de Bercy, Solère se dit victime «du cabinet noir de l’Élysée»

Visé par une plainte de Bercy, Solère se dit victime «du cabinet noir de l’Élysée»

LE SCAN POLITIQUE – Selon Mediapart, le député des Hauts-de-Seine est visé par une plainte pour fraude fiscale. L’élu, figure montante de la droite, dénonce une manipulation de l’exécutif pour destabiliser la primaire, dont il est l’organisateur.

Le site d’information en ligne Mediapart révèle vendredi l’existence d’une plainte pour fraude fiscale déposée cet été par Bercy à l’encontre du député les Républicains Thierry Solère. Selon l’article, la plainte concernerait des «faits remontant à plusieurs années». Sans que le lien précis avec la procédure soit explicité, il est précisé que le député occupe en parallèle de son mandat une fonction rémunérée de «conseiller pour la stratégie France et international» auprès de l’entreprise Chimirec, spécialisée dans le traitement des déchets industriels. Une information déjà rendue publique via sa déclaration d’intérêts et d’activités.

«Je n’ai commis aucun délit fiscal»

Cette plainte est une mauvaise nouvelle qui ébranle une figure montante de la droite, tombeur à Boulogne-Billancourt de l’ancien ministre Claude Guéant lors des élections législatives de 2012. Depuis il a été chargé d’organiser la primaire de la droite, un rôle clé. Apprécié de l’ensemble des candidats, il est présenté comme un élu d’avenir qui pourrait être chargé d’une fonction ministérielle en cas d’alternance. Engagé auprès de Bruno Le Maire depuis 2014, il défend le retour de la probité dans la vie publique.

«J’ai été stupéfait de découvrir que le ministre Michel Sapin a engagé une plainte sur mon dossier fiscal le 8 juillet dernier», a réagi l’élu dans un texte transmis au Scan. «Je suis la victime du cabinet noir de l’Elysée», s’offusque Thierry Solère, reprenant ainsi à son compte une accusation déjà portée par d’autres ténors de la droite visés par la justice depuis l’arrivée de François Hollande au pouvoir. «La volonté est manifeste de me nuir et d’entacher le bon déroulement de la primaire», estime-t-il. Il indique avoir été visé par un contrôle fiscal après son élection comme député. «L’administration ne m’a évidemment pas appliqué la pénalité de 80% qui sanctionne la fraude fiscale», rapporte-t-il.

Et de certifier: «Je n’ai commis aucun délit fiscal. Je suis parfaitement à jour de tous mes impôts et la Haute autorité pour la transparence de la vie politique m’a donné quitus de ma déclaration en date du 2 juin 2015».  http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/09/02/25006-20160902ARTFIG00229-vise-par-une-plainte-de-bercy-solere-dit-etre-victime-du-cabinet-noir-de-l-elysee.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s