Rossignol préfère un camp d’été interdit aux Blancs qu’un resto sans voilées

Rossignol préfère un camp d’été interdit aux Blancs qu’un resto sans voilées

Entre Bernard Cazeneuve, qui propose de financer notre inféodation à l’islam ; Emmanuel Macron, qui joue les filles de l’air en quittant le gouvernement, histoire de braquer une nouvelle fois les caméras sur sa gueule d’ange ; et Laurence Rossignol – bien moins drôle et milanaise que la Castafiore ! –, on peut dire sans trop s’avancer qu’ils sont en forme les ministres, après un repos estival bien immérité !

Cazeneuve, justement, vient d’avoir une idée de génie avec sa « Fondation pour l’islam de France », qu’il exposait dans un entretien au journal La Croix – ce quotidien qui aime tant dialoguer avec l’islam jusqu’à en oublier le nom qu’il porte !

Ladite fondation « aura vocation à soutenir des projets, dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’engagement des jeunes », et – ne riez pas ! –, « elle pourra prendre en charge la formation profane des imams », qui, dans un esprit très profane, inviteront sans doute leurs ouailles à se déguiser en créatures fantastiques et réclamer des friandises à leurs voisins chaque 31 octobre !

Enfin, cerise sur le gâteau, Cazeneuve, en bon gestionnaire de l’argent qui ne lui appartient pas, déclare : « J’ai prévu qu’elle puisse bénéficier de fonds publics pour son démarrage, à côté du financement des entreprises et des particuliers. »
Mais, promet le ministre, la main sur le cœur, sa fondation « ne pourra pas financer le culte » ; même si : « Nous proposons la création d’une association cultuelle », qui sera chargée de la formation théologique et la centralisation du financement des mosquées, en garantissant la « transparence »…pas celle des voiles bien entendu !
Si ça ce n’est pas de la lutte antiterroriste !

Passons à Rossignol qui, dans une certaine confusion schizophrénique, soutient à la fois Valls pour ses positions anti burkini – parce que même avec un bout de tissu l’islam a le don de nous pourrir l’existence ! – et le lynchage d’un restaurateur de Tremblay ayant osé se dresser contre deux provocatrices voilées, venues pour foutre la merde, pardonnez-moi l’expression ! Eh oui, quand on ne sait rien construire, on se venge en cherchant à détruire, ce qui en dit long sur la stérilité de l’islam, pas sur le plan démographique, hélas !

Pas un instant la ministre ne s’est interrogée sur l’épuisement des Français, subissant les multiples exigences confessionnelles, agressions cultuelles, massacres idéologico-religieux perpétrés par les adorateurs d’Allah. Epuisement qui a peut-être incité le restaurateur incriminé – dont un ami est mort au Bataclan – à dire « STOP » ! Non, la ministre effarouchée a préféré causer racisme et discrimination, suivant le dogme de sa tribu, dont les jours sont, nous l’espérons tous, comptés !

Dans un esprit d’équité que sa fonction commande, Laurence Rossignol aurait dû pareillement exiger des sanctions à l’encontre d’un rassemblement raciste, baptisé « Camp d’été décolonial », qui s’est déroulé du 25 au 28 août à Reims, et : INTERDIT AUX BLANCS ! Même les couples mixtes y étaient refusés, rapporte Le Figaro, qui révèle : « Le compte Twitter du camp décolonial invite à adhérer au CCIF, collectif controversé qui lutte contre l’islamophobie et affiche sans complexe appartenir à la “Team grand remplacement”, en référence à la théorie identitaire du Grand Remplacement développée par l’écrivain d’extrême droite Renaud Camus. » Tout se tient !

Ministre des Familles – dans un gouvernement qui a démoli LA famille –, de l’Enfance – qu’on prépare au conditionnement religieux en enseignant l’arabe à l’école élémentaire – et des Droits des Femmes – premières victimes des renoncements de la gauche face à l’islam –, madame Rossignol est bien à l’image de ses semblables : versatile, clientéliste et pas très clairvoyante.

J’en veux pour preuve cette phrase extraite d’une interview sur i-TELE : « Les arrêtés sont destinés à prévenir ou faire cesser un trouble à l’ordre public. Donc ils peuvent être justifiés du point de vue d’un maire qui a cette responsabilité. Mais j’ai aussi observé que ces arrêtés n’avaient pas toujours été pris dans cet esprit, je pense au maire du Touquet qui a pris un arrêté anti-burkini sur des plages où personne n’a jamais vu de burkini. »

Suivant cette logique douteuse, puisqu’il n’y a jamais eu d’attentat islamique au Touquet, il est inutile d’appliquer le plan Vigipirate ou de fouiller les personnes en cas de rassemblement festif sur la commune ! Avant le 14 juillet, Nice ne savait pas non plus ce que c’était que l’islam en guerre, malheureusement pour les victimes de l’immonde Lahouaiej Bouhlel…

Jacques Brel, dans sa chanson en forme de brûlot « Les Flamingants », disait ceci : « Vous êtes tellement tellement / Beaucoup trop lourds / Que quand les soirs d’orage / Des chinois cultivés / Me demandent d’où je suis, / Je réponds fatigué / Et les larmes aux dents : / “Ik ben van Luxembourg”. »
Moi aussi, parfois, j’aurais la tentation de répondre que je suis suisse ou québécois, tellement vous me dégoûtez de la France, que vous avez travestie et meurtrie, messieurs-dames les socialistes et consorts…

Charles Demassieux   

http://ripostelaique.com/rossignol-plutot-camp-dete-interdit-aux-blancs-quun-resto-interdit-aux-voilees.html

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s