Propos islamophobes à Tremblay : le restaurateur sera jugé en novembre

De  tout coeur avec le restaurateur,  car il y a une loi en FRANCE qui INTERDIT LES BURQA!! ET JE ME DEMANDE COMMENT LA JUSTICE PEUT PRENDRE CETTE PLAINTE,  EN SACHANT QU IL Y A VIOLATION DE CETTE LOI ?? ON MARCHE VRAIMENT SUR LA TETE EN FRANCE SOCIALISTE LAXISTE !!

Propos islamophobes à Tremblay : le restaurateur sera jugé en novembre

i coup monté, ni mise en scène. Marwan Muhammad, directeur du Collectif contre l’islamophobie (CCIF), l’assure : les deux victimes de l’agression islamophobe au restaurant le Cénacle, à Tremblay, n’étaient pas en « mission testing » pour une association antiraciste. Ce week-end, deux musulmanes ont été priées de quitter l’établissement par le gérant, qui a déclaré : « Tous les musulmans sont terroristes », alors qu’il était filmé. Depuis, l’affaire enflamme les réseaux sociaux.

 

Deux militantes en mission, c’est pourtant l’une des hypothèses des enquêteurs, ainsi que nous l’ont confirmé plusieurs sources proches de l’affaire. Qui s’interrogent par exemple sur le choix d’un restaurant à Tremblay alors que ces deux femmes habitent Argenteuil (Val-d’Oise) et Trappes (Yvelines). « C’est faux », rétorque Marwan Muhammad, dont le collectif assure la défense des deux femmes agressées. « Il ne s’agissait pas d’un testing. Pourquoi est-ce que l’on ne considère pas l’explication des deux victimes ? Ce sont deux amies, qui ne s’étaient pas vues depuis longtemps et qui ont consulté Internet pour trouver un restaurant bien noté », explique Marwan Muhammad.

 

« Refus de service à caractère discriminatoire en raison de la religion »

Il ajoute : « Ces deux femmes ne sont pas des adhérentes du CCIF, ni d’aucun autre collectif antiraciste a priori, même si évidemment, elles sont sensibles à la cause anti-islamophobie ! Et avant cette agression, elles n’avaient jamais eu de souci… » Autre preuve, selon le CCIF, que le Cénacle n’était pas visé par une association antiraciste : « Nous avons vérifié notre base de données depuis cinq ans : le Cénacle n’apparaissait pas comme un restaurant déjà épinglé pour des actes islamophobes. » Aucune raison selon lui, donc, d’y dépêcher des militantes pour une visite mystère.

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour discrimination, et les victimes ont déposé plainte. Ce mercredi, il convoqué le restaurateur pour le 24 novembre devant le tribunal où il comparaîtra pour «refus de service à caractère discriminatoire en raison de la religion».

Mercredi soir, le Cénacle était toujours fermé et surveillé par des policiers. Le gérant a par ailleurs quitté son domicile temporairement.

 

Tremblay-en-France : échanges entre jeunes musulmans et le restaurateur accusé d’islamophobie  http://www.leparisien.fr/tremblay-en-france-93290/propos-islamophobes-a-tremblay-ce-n-etait-pas-un-testing-selon-le-ccif-31-08-2016-6083725.php#xtor=AD-1481423554

 

 

2 commentaires sur « Propos islamophobes à Tremblay : le restaurateur sera jugé en novembre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s