Richard Lizurey est le nouveau directeur général de la gendarmerie

Richard Lizurey est le nouveau directeur général de la gendarmerie

Le général de corps d’armée Richard Lizurey, 57 ans, qui prend jeudi la tête de la gendarmerie nationale, est un fin connaisseur des cabinets ministériels et de son administration dont il était le numéro 2 depuis 2012.
Né à Colmar (Haut-Rhin) le 5 novembre 1958, ce saint-cyrien débute sa carrière comme commandant de peloton à l’escadron de sécurité à Berlin des Forces françaises en Allemagne.

En 1985, il prend le commandement de l’escadron de gendarmerie mobile de Troyes puis sert en départementale comme commandant de la compagnie d’Aubagne (Bouches-du-Rhône).

En 1994, il entre au cabinet du directeur général de la gendarmerie nationale comme chargé de mission. Après cette première expérience dans l’administration centrale, il intègre le collège interarmées de défense (ancien nom de l’école de guerre), chargé de former les officiers supérieurs des armées françaises.

En 1997, il est nommé adjoint au chef de la cellule gendarmerie au cabinet du ministre socialiste de la Défense Alain Richard.

Pragmatique et incisif

Deux ans plus tard, il devient officier de liaison au groupement des opérations extérieures et repart en 2000 dans la gendarmerie départementale comme commandant du groupement de la Haute-Garonne. Là, il se charge notamment du transfert de 550 détenus de la vieille prison Saint-Michel du centre-ville de Toulouse vers la maison d’arrêt de Seysses.

Fait plus exceptionnel, il présente pour la première fois en France aux côtés de la police de Haute-Garonne ses voeux de bonne année à l’occasion d’une cérémonie le 22 janvier 2003.

Décrit comme un homme de caractère, pragmatique et incisif, il prend la tête quelques mois plus tard du bureau des affaires générales au cabinet du directeur général de la gendarmerie.

Conseiller d’Hortefeux et de Guéant

En 2007, il commande les gendarmes de Corse et doit gérer quelques mois après son affection le mitraillage à l’arme automatique de la brigade de gendarmerie de Cargèse (Corse-du-Sud) le 24 décembre.

Deux ans plus tard, sous la présidence Sarkozy, il devient le conseiller gendarmerie du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux puis de son remplaçant Claude Guéant nommé en février 2011.

En mai 2012, cet officier de la Légion d’honneur, marié et père de deux enfants, est nommé major général, devenant ainsi le numéro 2 de la gendarmerie nationale.

Le choix de la continuité

A partir d’avril 2013, il forme un binôme parfait avec le général Denis Favier, chef charismatique de la gendarmerie. Le choix de Richard Lizurey pour le remplacer est ainsi ressenti par les troupes comme celui de la continuité.

« Ce sera sa grande force car il arrivera le 1er septembre avec une parfaite maîtrise des dossiers » et notamment celui de la réserve opérationnelle, commente un haut gradé.http://www.ouest-france.fr/politique/defense/gendarmerie/richard-lizurey-est-le-nouveau-directeur-general-de-la-gendarmerie-4442085

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s