Tunisie: les djihadistes dressent la liste des sites à attaquer

Les « soldats de la guerre sainte » choisissent de nouvelles cibles en Tunisie.

Les djihadistes tunisiens, alliés au groupe terroriste Etat islamique (EI), ont dressé la liste des sites à attaquer dans les mois à venir, rapporte jeudi le journal britannique The Independent.

L’édition a étudié les pages des réseaux sociaux et des forums internet en rapport avec les djihadistes de l’EI. Ayant recoupé différentes discussions, The Independent en est venu à établir les cibles éventuelles des terroristes.

Il s’agit entre autres du principal aéroport de Tunis, de l’île de Djerba, très appréciée par les touristes, des magasins d’alcool et des bars. Les djihadistes se proposent aussi de s’en prendre aux services de sécurité tunisiens.

L’attentat qui a eu lieu le 26 juin dernier à Port El-Kantaoui, près de Sousse, est le plus important dans l’histoire du pays. Un étudiant tunisien a alors tué 40 touristes, dont 30 ressortissants du Royaume-Uni. Le tueur a été éliminé. Lors de l’attaque terroriste du 18 mars contre le musée du Bardo, tout près de l’assemblée des représentants du peuple tunisien, plus de 20 touristes étrangers ont été tués. Ces deux attentats ont été revendiqués par l’Etat islamique. On a appris ensuite que la nébuleuse Al-Qaïda a également été impliquée dans l’attaque contre le musée à Tunis.http://www.citoyens-et-francais.fr/2015/07/tunisie-les-djihadistes-dressent-la-liste-des-sites-a-attaquer.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_twitter&utm_campaign=_ob_header_bar

1016738585

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.