Taubira : « Ce n’est sûrement pas facile de travailler avec moi »

Macron, Le Pen, le cannabis… Dans Society, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, montre son indépendance et sa liberté de ton vis à vis du gouvernement.

Ovni politique du gouvernement de Manuel Valls, Christiane Taubira n’en finit plus de se démarquer. Dans une interview accordée au magazine Society, la Garde des Sceaux n’hésite pas à faire usage de sa liberté de parole quitte à marquer sa différence avec la ligne du gouvernement dont elle se dit pourtant toujours solidaire. Emmanuel Macron, droitisation de la gauche, cannabis,… Indispensable à François Hollande pour garder un lien avec son aile gauche, Christiane Taubira se sait intouchable et en profite.

Macron, les jeunes milliardaires et la droitisation

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, avait suscité de nombreuses critiques il y a plusieurs mois pour avoir annoncé souhaiter que les jeunes aspirent à devenir milliardaires. Christiane Taubira lance une petite pique à son collègue : « je ne vois pas quelle référence permet de considérer que c’est le discours de la gauche ». Habituée à être interrogée sollicitée pour commenter l’action du ministre de l’Economie, la Garde des Sceaux se contente de critiquer les propos, tout en ménageant l’homme. Emmanuel Macron est bien, selon elle, « un ministre de gauche », rappelant qu’il « a tenu ces propos à Las Vegas dans une ambiance qui n’était pas ‘posée’ ni propice au raisonnement ».

Une gauche qu’elle n’hésite pas à attaquer pour sa faiblesse. « La gauche n’est pas assez offensive sur ses valeurs et son idéal lorsqu’elle est aux responsabilités » affirme-t-elle, n’excluant pas le quinquennat de François Hollande. « La gauche s’est souvent retrouvée sur la défensive, elle a cru qu’elle établirait sa légitimité en empruntant un vocabulaire qui semblait devenu le vocabulaire courant, or il s’agissait de repères, de langage de droite. »

Marine Le Pen : « Une femme qui dit des horreurs »

Interrogée sur son « c’est qui ça ? » à propos de la présidente du Front National sur iTélé, Christian Taubira s’explique : « C’est une manière de m’opposer à la banalisation médiatique de Marine Le Pen […] C’est délibéré parce que tout le monde sait bien que je sais qui est Marine Le Pen. » Elle est l’une des rares personnalités politiques à assumer ne pas vouloir « légitimer Marine Le Pen » en dépit de son succès auprès des électeurs. « Ma ligne est très clair, c’est le choix du combat, le choix de l’affrontement sans merci avec le Front National », un parti qu’elle accuse de n’avoir jamais renié son « héritage inacceptable en République et en démocratie ». Pour elle, Marine Le Pen reste « une femme qui dit des horreurs, entre autres que les musulmans font de l’occupation ». Référence aux prières de rues que la présidente du FN accusait d’envahir certains quartiers en France.

4 dircabs en 3 ans : « Je suis extrêmement exigeante »

« Ce n’est sûrement pas facile de travailler avec moi, je l’assume parfaitement. » L’autocritique vise surtout à faire taire les rumeurs d’intransigeance de la Garde des Sceaux à l’égard de ses collaborateurs. « Il se trouve que je suis extrêmement exigeante et que je travaille beaucoup, beaucoup, beaucoup, donc le rythme est toujours très soutenu. » Les SMS à 3 heures du matin ? « Oui, mais ça ne réveille pas les SMS. » Elle assure que tous ses collaborateurs sont partis « dans des conditions correctes et sans conflit ». Dans le livre de la journaliste Caroline Vigoureux, ancienne du JDD.fr, Le mystère Taubira, plusieurs collaborateurs de la ministre témoignent de la réalité de la « tension » qui existe au sein de son cabinet mais insistent sur l’admiration qu’elle suscite.

La légalisation du cannabis? « Il n’est pas acceptable de ne pas y réfléchir »

Sujet glissant pour la gauche, où la légalisation du cannabis est défendue par certains, le gouvernement en a fait un tabou. Pas Christiane Taubira pour qui « il n’est pas acceptable de ne pas y réfléchir ». « On ne peut pas continuer dans la lâcheté qui consiste à dire ‘On va punir tous les gamins qui ont goûté’, 40% des gamins paraît-il. On va les sanctionner ? », interroge-t-elle. Mais la ministre ne va pas jusqu’à se prononcer en faveur de la légalisation, qui provoquerait un conflit avec Manuel Valls : « J’ai beaucoup lu pour comprendre […] le problème c’est qu’il y a autant d’ouvrages qui qui développent l’idée que le cannabis provoque une dépendance aux drogues que l’inverse. Alors que faire ? Je n’ai pas de réponse. »

« Pas d’avenir en politique » mais une grande bibliothèque, chez elle, à Cayenne

A deux reprises, pour tenter de montrer sa probité et son absence d’intérêt dans les querelles politiques, Christiane Taubira affirme se moquer de sa réputation car elle n’a « aucune ambition en politique. » Celle qui s’était présentée à l’élection présidentielle de 2002 n’aspire qu’à se « construire une grande bibliothèque, chez moi à Cayenne. » Elle en rêve loin de Paris et des querelles politiques : « Il y aurait un toit en verre pour voir les étoiles, avec une voûte immense […] et j’écouterais Billie Holiday… Miles Davis… Keith Jarrett, Creations… Je vais littéralement me vautrer dans les livres! Le bonheur! »

Vincent Lenoir – leJDD.frhttp://www.lejdd.fr/Politique/Christiane-Taubira-Ce-n-est-surement-pas-facile-de-travailler-avec-moi-741812

téléchargement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.