15232123_862204263916266_4719664726291510253_n

LETTRE A MONSIEUR FILLON ….. Faire envoyer le lendemain du second tour des primaires une lettre aux adhérents des Républicains pour réclamer une obole assortie d’un témoignage de soutien à votre bénéfice, c’est proprement indécent.

Faire envoyer le lendemain du second tour des primaires une lettre aux adhérents des Républicains pour réclamer une obole assortie d’un témoignage de soutien à votre bénéfice, c’est proprement indécent.
Mais enfin qui peut ignorer que parmi les destinataires de cette missive déplacée nous sommes des dizaines de milliers à avoir non voté pour vous , François Fillon, mais seulement glissé dans une enveloppe un bout de papier portant votre nom ,avec la rage au coeur et la nausée aux lèvres, uniquement pour éliminer Alain Juppé dont nous ne voulions à aucun prix ?
Ce n’était pas un vote d’adhésion mais un vote d’élimination. Exactement la réplique de celui des socialistes et des membres du FN venus en grand nombre deux Dimanches d’affilée éliminer d’abord Nicolas Sarkozy et nous rejoindre pour certains dans un deuxième temps pour éliminer Alain Juppé , vous faisant le principal bénéficiaire de leur immoralité. Avec une différence majeure cependant car nous , en tant qu’adhérents, nous avions le droit moral de le faire.

Autrement dit , Monsieur Fillon, votre élection avec un score final spectaculaire vous a embarqué dans une montgolfière gonflée à bloc en dernière minute du souffle des médias et des instituts de sondage autant que d’une forme de haine aveugle et d’un calcul machiavélique de Français endoctrinés et formatés par ces mêmes médias.
Mais le principe de réalité devrait vous ramener bientôt sur terre car les montgolfières finissent toujours par redescendre ,brutalement ou en douceur mais par redescendre et vous allez bientôt vous retrouver dans les marécages ou « grenouillent » jalousies, ambitions et trahisons en tous genres qui vous sont si familières.

Vous voilà sacré roi mais un roi sans couronne et sans trône malgré les flatteries dont vous êtes abreuvé de toutes parts, environné de courtisans, les anciens comme les nouveaux, tous la langue tirée pour vous lécher les pieds pour obtenir quelque crouton.
Et vous le roi de cette cour des miracles d’un nouveau genre vous avez besoin de quémander une aumône ?

Allons , Monsieur Fillon, un peu de dignité !
Il est de coutume, certes, de demander aux militants d’un parti de mettre la main à la poche et de soutenir financièrement leur parti et leur candidat…
Mais là nous ne sommes plus dans les us et coutumes du fonctionnement normal d’un parti en état de marche.
Vous n’avez pu oublier que le parti « Les Républicains » a été fondé par Nicolas Sarkozy sur les cendres de l’UMP dont Jean-François Copé et vous-même aviez été les incendiaires…et vous ne pouvez davantage faire abstraction de l’incurie du triumvirat dont vous faisiez partie.
L’histoire ne retiendra de votre trio infernal que l’odieux chantage grâce auquel vous avez imposé ces primaires ouvertes qui sont un déni du fonctionnement démocratique d’un parti mais qui seules pouvaient vous permettre d’éliminer Nicolas Sarkozy au bénéfice de Juppé et vous-même par l’introduction de meutes de loups dans la bergerie des moutons-militants-mais-impuissants qui ,eux, voulaient élire Nicolas Sarkozy et n’étaient restés adhérents ou n’avaient rejoint le parti que dans ce but.

Votre piège a fonctionné. Les loups ont fait la queue en masse pour entrer dans les bureaux de vote en nous provoquant et en se gaussant de « notre »naïveté et vous avez depuis été le premier, suivi de quelques autres, à louer le carnage en le qualifiant sans vergogne de « leçon de démocratie ».

Mais où est la démocratie dans un parti qui méprise et ignore les droits de ses adhérents ?

Où est la droiture de ceux qui imposent par le chantage des règles qui ignorent jusqu’à la légitimité du vote de ces adhérents, souvent très militants, mais les utilisent sans vergogne, taillables et corvéables en toutes circonstances à leur service ?

Où est l’honnêteté de ceux qui ont conduit leur parti à être le plus bête du monde et à ce jour le seul qui ait été capable de donner à ses adversaires le pouvoir de désigner celui qui le représentera pour l’élection du Président de la République?

Où est votre honnêteté, Monsieur Fillon, quand vous saviez fort bien qu’avec des primaires fermées , seules respectueuses des droits des adhérents, vous aviez de très faibles chances de passer devant Nicolas Sarkozy?

A quoi cela sert-il d’adhérer à un parti et de militer avec la passion qui fut la nôtre si c’est pour être ainsi piétinés et ignorés avec mépris…sauf pour tenir les bureaux de vote en subissant le défilé de ceux qui sont venus nous narguer et se gausser de « nôtre » naïveté? C’était en fait comme si nous portions nous-mêmes le poignard avec lequel vous-même et vos deux compères les maîtres-chanteurs vous aviez décidé de nous frapper dans le dos…

Vous vous flattez , Monsieur Fillon, d’avoir pour précepte « L’honnêteté est une vertu cardinale de l’engagement en politique » mais rien dans cette histoire ne vient prouver qu’il y a dans ces vertueuses paroles autre chose qu’un déguisement hypocrite car, tout compte fait, ce n’est pas l’oubli qu’en ont eu les médias qui aura effacé vos turpitudes.
Vous devrez compter à l’avenir sur la mémoire retrouvée de ceux qui sont déjà redevenus vos adversaires et même sur celle des médias dès lors qu’il s’agira de soutenir en face de vous un candidat de gauche.
Les journalistes et commentateurs ont déjà découvert entre les deux tours qu’ils n’avaient pas lu votre programme tout en l’ayant présenté pendant des mois comme le plus solide, le plus travaillé et somme toute un programme mesuré, efficace et sérieux puisqu’il s’agissait de « casser » Nicolas Sarkozy. Gageons qu’aux critiques qui pointent s’ajouteront plus tard les souvenirs.

En tout cas, nous les militants, nous n’avons pas encore tous perdu la mémoire.
Vous vous défendiez d’être intervenu auprès de Monsieur Jouyet pour provoquer une mise en accusation de Nicolas Sarkozy afin de lui barrer la route .Vous n’avez pas obtenu satisfaction auprès de la justice que vous aviez saisie pour tenter de vous dédouaner. C’est déjà gênant …mais le chapitre « Les tartuffes » du livre « Un président ne devrait pas dire ça » est accablant pour vous.

Chaque fois qu’on vous parlait de votre rôle dans cette affaire vous répondiez « ils mentent » « c’est un mensonge » .
Nous, les électeurs , nous ne sommes pas juges mais à l’évidence il y a d’un côté ce que vous dites et de l’autre quatre personnes qui affirment le contraire.

La vérité est d’un seul côté.
Si c’est vous qui mentez cela fait de vous un triste sire, le «Iago »de la politique dont la maxime « L’honnêteté est une vertu cardinale de la politique » ne serait qu’un fard de clown raté.
Si ce sont les quatre autres, ce que nous n’aurions demandé qu’à croire, vous aviez , après avoir perdu au tribunal , encore un moyen et un seul non de le prouver mais de prouver que vous auriez été incapable d’une telle bassesse vis à vis de celui qui vous avait donné et conservé sa confiance pendant cinq ans : en ne fomentant pas avec vos deux acolytes du triumvirat un véritable complot-déni de démocratie et de loyauté et en acceptant face à Nicolas Sarkozy le verdict des seuls adhérents , et ce quoi qu’il eût pu vous en coûter de devoir probablement renoncer à votre propre rêve .

L’honneur a un prix, Monsieur Fillon, et les faits l’avaient fixé pour vous à cette hauteur-là .
Manifestement c’était trop cher pour vous, alors vous pouvez vous baisser pour ramasser ces euros que symboliquement nous avons déjà jeté à vos pieds avec un certain mépris mais , de grâce, épargnez-nous maintenant la quête !

Marianne Debout

 

1431621814387-cached

La Turquie islamiste planifie l’invasion de l’Europe au rythme de « 3000 migrants par jour » (Armée grecque)

La Turquie islamiste planifie l’invasion de l’Europe au rythme de « 3000 migrants par jour » (Armée grecque)BREIZATAO – ETREBROADEL (29/11/2016) Les services de renseignement grecs ont révélé que le gouvernement islamiste turc prépare un plan visant à diriger 3000 migrants par jour vers la Grèce.

Les détails du plan, parus dans le journal grec Proto Thema, font suite aux menaces du président turc Recep Tayyip Erdogan « d’ouvrir les vannes » de l’immigration clandestine vers l’Europe (lire ici).

Les analystes des services de renseignement grecs ont indiqué que les trafiquants avaient amassé des « milliers de bateaux à moteur » et autres embarcations le long des côtes de la Turquie occidentale et que l’opération pourrait commencer d’ici à quelques semaines.

D’après Athanassios Drougas, un expert en renseignement situé à Athènes, déclare :

Ces plans, couplés aux menaces explicites du président turc ces dernières semaines, ont sérieusement inquiété les chefs de l’état-major grec. Ils sont inquiets et ont dit aux responsables politiques que si la Turquie ouvre les vannes une nouvelle fois, la Grèce, compte tenu de sa situation financière et de sa détresse sociale, ne serait pas capable de tenir le choc. Cela déclenchera une guerre ou produirait des dégâts similaires.

M. Drougas ajoute :

Ce n’est pas une surprise si la Marine Hellénique et des unités spéciales ont procédé à des exercices plus nombreux autour des îles grecques, essentiellement dans l’Egée du nord, de peur d’une attaque soudaine en cas de détérioration spectaculaire des relations entre Ankara et l’UE. Avec une Europe en proie au désordre, M. Erdogan sent qu’il a les mains libres pour faire du chantage auprès du bloc [européen, NDLR] en utilisant la crise migratoire comme levier.

(Source : Breitbart)http://breizatao.com/2016/11/29/la-turquie-islamiste-planifie-linvasion-de-leurope-au-rythme-de-3000-migrants-par-jour-armee-grecque/

virginie-calmels-jrme-chartier

Alain Juppé et François Fillon : leurs bras droit respec­tifs sont en couple

Alain Juppé et François Fillon : leurs bras droit respec­tifs sont en couple  

ADVER­SAIRES EN POLI­TIQUE MAIS AMOU­REUX À LA VILLE

Les primaires de la Droite et du Centre ont réservé leur part de surprise. Alors qu’Alain Juppé et François Fillon répètent leurs derniers argu­ments en vue du scru­tin du dimanche 27 novembre, qui déter­mi­nera qui sera le prochain candi­dat de ce camp aux prochaines élec­tions prési­den­tielles, un couple se retrouve au coeur des débats. Elle est le bras droit d’Alain Juppé depuis de nombreuses années à Bordeaux, il est le soutien indé­fec­tible de François Fillon, Virgi­nie Calmels et Jérôme Char­tier sont « adver­saires » en public, mais assument leur rela­tion amou­reuse.

Depuis les résul­tats du premier tour de la primaire de la droite et du centre ce dimanche 20 novembre, on sait que la poli­tique est une affaire de famille. Les deux candi­dats arri­vés en tête ont tous deux joué le jeu, et ont présenté leurs programmes, mais aussi leurs proches, pour rempor­ter les suffrages. Dans ce contexte, l’émis­sion de Karine Le Marchand sur M6a sans aucun doute permis à l’un et l’autre de se démarquer.

Si Alain Juppé et François Fillon ont présenté leurs épouses respec­tives, et leurs photos de jeunesses, ils se sont bien gardés de présen­ter ceux qui les défi­nissent le mieux dans le monde poli­tique, leurs équipes de campagne. Pour­tant, au coeur des deux appa­reils, deux person­nages attirent l’atten­tion: Virgi­nie Calmels, et Jérôme Char­tier. En couple à la ville, adver­saires dans cette campagne.

Elle est l’ancienne patronne d’Ende­mol, bras droit d’Alain Juppé, et pres­sen­tie pour prendre sa suite à la pres­ti­gieuse mairie de Bordeaux. Lui est le porte-parole et soutien indé­fec­tible de François Fillon depuis de nombreuses années, notam­ment au moment de la crise de l’UMP, à l’époque du litige élec­to­ral face à François Copé.

Autant dire que leurs poulains ne sont pas les mêmes, et que de la réus­site de l’un dépend l’échec de l’autre. Une situa­tion inso­lite qui ne semble pas peser sur l’ambiance au sein du couple. C’est ce que confie, non sans amuse­ment, Virgi­nie Calmels à nos confrères de Sud Ouest:

« Cette situa­tion ne pose aucun problème. Nous défen­dons chacun notre candi­dat. »

Une défense qui entraîne quelques moments éton­nants pour le duo. « Hier soir j’étais sur BFM TV juste avant lui sur le plateau de Ruth Elkrief et il est inter­venu dix minutes après moi. Et à midi je faisais les Grandes Gueules sur RMC et lui était sur Europe 1. Voilà mais il est vrai que cette situa­tion est disons… un peu amusante. Nous avons des discus­sions bien sûr, mais je ne vous dirai pas lesquelles. »

On imagine ce couple discret capable de tout calcu­ler, comme dans la série House of cardsDans tous les cas, l’un des deux devrait occu­per une place de choix dans l’équipe de campagne du futur candi­dat, et aspi­rer aux plus hauts postes de la répu­bique. Que fera l’autre? Réponse dans quelques semaines, au moment de la vraie campagne prési­den­tielle.

Crédits Photo:  Patrick Bernard / Quen­tin Sali­nier / Besti­magehttp://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/alain_juppe_et_francois_fillon_leurs_bras_droit_respectifs_sont_en_couple_379530

 

Featured Image -- 61438

Juppé désavoue le général Soubelet

quel salopard ce juppé …………

Tout pour la France ....Nicolas Sarkozy Président en 2017

Et dire que ce type ex repris de justice pour rappel qui haï l armée les forces de l ordre veut devenir président alors qu un  président est avant tout le chef des armées ? il y a un grave malaise chez Juppé …………

Juppé désavoue le général Soubelet

Alors qu’il s’exprimait devant des étudiants de Sciences Po à Bordeaux ce soir, l’édile de la ville – et candidat à la primaire de la droite et du centre – s’est exprimé sur le sort du général Soubelet, ex-numéro trois de la gendarmerie, évincé après avoir dénoncé la politique de sécurité du gouvernement.

«Un militaire, c’est comme un ministre : ça ferme sa gueule ou ça s’en va», a d’abord lancé Alain Juppé, avant d’expliquer : «Si on laisse à chaque militaire la possibilité de critiquer les gouvernements, il n’y a plus de gouvernement.» Selon l’ancien premier ministre, «certes, tous les…

View original post 96 mots de plus

Featured Image -- 61435

EXCELLENTISSIME DU GRAND JEAN D ‘ORMESSON …..L’injustice faite à Sarkozy

Tout pour la France ....Nicolas Sarkozy Président en 2017

Trop de moqueries, de sarcasmes et de calomnies ! Jean d’Ormesson, l’un de ceux qui connaît le mieux Nicolas Sarkozy, en a gros sur le coeur. Non, l’homme n’est pas ce que ses adversaires disent de lui ! Oui, le Président peut légitimement être fier de son bilan! Revigorant.

Admiré et adulé par les uns, traîné dans la boue par les autres, le moins qu’on puisse dire de Nicolas Sarkozy est qu’il n’a pas été indifférent aux Français de son temps. Il a été l’homme le plus détesté et le plus attaqué de France, celui que beaucoup ont adoré haïr. Fait, comme toute chose humaine, d’ombres et de lumière, d’échecs et de succès, son bilan a été à peine examiné et discuté. Il a été décrété par ses adversaires «nul» et «dramatique». Il a été considéré par les socialistes comme un «fiasco». Il a été condamné d’avance et en bloc…

View original post 1 998 mots de plus

unnamed

Tareq Oubrou sera-t-il ministre d’Alain Juppé ?

JUPPE JAMAIS NE VOTEZ JAMAIS POUR CE COLLABO PRO ISLAMISTE DANGER POUR LA FRANCE ……………….

Tareq Oubrou sera-t-il ministre d’Alain Juppé ?

Publié le 18 juillet 2016 dans ActualitésPolitique
 
 
Omar Djellil est actuellement responsable associatif à Marseille et par ailleurs très impliqué au sein de la communauté musulmane de la ville. 
Avant son installation sur la canebière, ce dernier a longtemps milité dans la région bordelaise. 
Responsable local de SOS Racisme, militant pendant dix ans au Parti Socialiste,
 
il fréquenta assidument la mosquée de Bordeaux et son imam Tareq Oubrou, voilà ce qu’il écrit :
                                 
« Ce sont tes enseignements qui nous avaient poussés à haïr le Juif » (…) « C’est de tes propres mains que nous recevions des magazines faisant l’apologie d’un certain Ben Ladenque tu nous présentais comme un milliardaire islamiste charismatique »
 
Suite aux attentats de Nice et à la réaction du maire de Bordeaux, Omar Djellil vient d’écrire une lettre ouverte à Alain Juppé où il évoque notamment des tractations entre son entourage et l’UOIF (branche issue des frères musulmans) afin de donner un poste ministériel à Tareq Oubrou !
 
 
 
Monsieur Alain JUPPÉ, avant de fustiger les uns les autres, vous devriez expliquer aux familles des victimes comment vous êtes devenu le premier soutien de l’Union des Organisations Islamiques de France, organisation qui exhorte les musulmans à rejeter vos valeurs républicaines, qui exalte l’esprit du Djihad en direction des masses musulmanes et qui banalise les attentats-suicides dans le monde arabo-musulman. 
 Vous devriez rappeler que vous avez fait obtenir à Tareq Oubrou, maître à penser de l’UOIF, la Légion d’Honneur !
 
 
Pourquoi ne dites-vous pas que l’un de vos élus, Marik Fethou, fait dans un mélange des genres douteux (conflit d’intérêts) en étant élu municipal, secrétaire général du CAPRI, centre de « dé radicalisation » initié par Tareq Oubrou, et attaché de presse improvisé de l’autoproclamé Grand Mufti de Bordeaux.  
Pourquoi ne reconnaissez-vous pas que des tractations sont menées actuellement entre certains de votre entourage et l’UOIF afin, qu’en cas d’élection à la présidence française, des membres de cette organisation radicale puissent obtenir des postes décisionnaires voir un poste ministériel pour Tareq Oubrou ? 
Pourquoi ne dites-vous pas aux Bordelais que, malgré vos déclarations publiques, vous continuez secrètement à défendre la construction d’une grande mosquée cathédrale UOIF à Bordeaux ? 
 
 
Votre dauphin OUBROU est un aficionado des Talibans, des Shebabs somaliens, du FIS algérien, du HAMAS et de BEN LADEN , il a fait
 
scolariser toutes ses filles au Maroc pour ne pas qu’elle s’imprègne de la culture française.
 
Monsieur Alain JUPPÉ, vous n’avez pas le droit de nous donner des leçons de morale, vous grand défenseur de l’islamisme internationaliste des Frères Musulmans.
 
Vous parlez de compassion à l’égard des familles mais, en sous-main, vous négociez avec des individus dont l’idéologie à biberonné tous les groupes terroristes y compris DAECH.
 
Leur diriez-vous que dans les années 90 vous étiez favorable à un maintien du FIS au pouvoir en Algérie .
 
Leur diriez-vous que lorsque vous étiez ministre des affaires étrangères, lors d’un colloque initié par le Quai d’Orsay sur les événements 
 
survenus dans le monde Arabe, vous prôniez l’ouverture d’un dialogue avec les islamistes :
 
Leur diriez-vous que vous vous êtes rendu, en 2011, au Caire pour rencontrer les responsables des Frères Musulmans, ceux-là même qui 
 
appellent aux attentats-suicides et qui mènent des opérations conjointes avec DAECH dans le Sinaï ?  
 
Quand Christian ESTROSI dénonce l’émergence d’une cinquième colonne “musulmane”, je serais tenté de lui répondre de commencer par laver
les écuries d’Augias de son parti.
 
Qu’il dénonce l’initiative d’Yves FOULON, député-maire « Les Républicains » d’Arcachon, qui avait convié Tareq Oubrou à venir promouvoir
sa propagande mensongère.
 
Qu’il dénonce les déclarations de Nicolas SARKOZY qui avait affirmé qu’ « il vaut mieux avoir l’UOIF de notre côté que contre nous », une hérétique infamie.
 
De plus en plus d’élus « Les Républicains » offrent une tribune et une respectabilité à l’UOIF,ceux-là même dont le maître spirituel, Youssef
Qardaoui, est venu nous expliquer que les attentats en France étaient des « opérations martyrs » et que de tuer des civils faisaient aussi partie du « Djihad ».  
 
L’Angleterre vient de réviser sa position sur le mouvement des Frères Musulmans en l’inscrivant sur sa liste noire des groupes terroristes. Il 
 
semblerait que les partisans du Brexit aient plus de lucidité que nos dirigeants quand il s’agit de stopper la progression mortifère des extrémistes religieux dans leur pays.

> > > > >
 Monsieur Alain JUPPÉ, vous ne pouvez pas vous identifier aux victimes des attentats tout en apportant votre appui à l’UOIF et à Tareq OUBROU.
 
 
Signé : Omar Djellil !                                https://francaisdefrance.wordpress.com/2016/10/31/tareq-oubrou-sera-t-il-ministre-dalain-juppe/https://francaisdefrance.wordpress.com/2016/10/31/tareq-oubrou-sera-t-il-ministre-dalain-juppe/
moines_tibhirine-448x293

ALAIN JUPPE ET LES MOINES DE TIBHIRINE

ALAIN JUPPE ET LES MOINES DE TIBHIRINE

Dans ses mémoires, Charles Pasqua raconte comment Alain Juppé, l’homme, qui prétend devenir le président de la République, a été impliqué dans la mort des moines de Tibhirine.

A l’époque, alors que Pasqua avait chargé Jean-Charles Marchiani (préfet du Var) d’activer un contact avec le GIA à Alger pour trouver un moyen de négocier, Alain Juppé va brutalement désavouer et décrédibiliser Marchiani.
Tout ceci parce que Monsieur « Susceptible » n’a pas été mis au courant par Jacques Chirac resté un peu évasif sur la question. On connaît la suite!

Voici un extrait de l’article intitulé : « Pasqua, son testament intime » dans Valeurs Actuelles du 22 septembre 2016 :

« …L’année suivante, en Algérie, se produit l’enlèvement des 7 moines trappistes du monastère de Tibhirine, dans la nuit du 26 au 27 mars 1996. Le responsable de la mouvance islamiste qui affirme les détenir prend langue avec l’ambassade de France à Alger. Marchiani qui est en poste à Toulon, m’informe qu’il dispose d’un contact sur place pour toucher les ravisseurs. Il connaît bien le dossier, lui qui a travaillé sur le GIA durant mon second passage à Beauvau.
Comme pour l’affaire des pilotes (…en Bosnie…), j’en parle à Chirac: « Alors, qu’est-ce qu’on fait ? – Ecoute, Charles, faisons comme la dernière fois. Il n’y a qu’à envoyer Marchiani, et qu’il utilise son contact. Mais, surtout, il ne faut pas en parler à Juppé. »

Jean-Charles Marchiani se rend donc sur place. Mais sa visite est éventée. Alain Juppé l’apprend et réclame des explications à un Chirac évasif, qui ne dit rien savoir. Juppé prend la mouche et déclare à un journaliste qui l’interroge sur cette affaire : « …J’apprends avec étonnement que le préfet du Var est à Alger. Sa place est à son poste, dans le Var. Il n’est chargé d’aucune autre mission. »

Les preneurs d’otages rompent le contact. Ils doivent considérer la déclaration du premier ministre comme un refus de négocier, et un désaveu de Marchiani. »

On connaît hélas la fin tragique de cette histoire, parce que Monsieur « droit dans ses bottes » ne comprend rien et n’a aucune finesse et encore moins d’intelligence… Et, il voudrait composer avec les islamistes pour nous concocter un avenir radieux.

Ceroc

http://lesobservateurs.ch/2016/10/30/alain-juppe-et-les-moines-de-tibhirine/